Une question ?
x En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Pour en savoir plus...

1er saut dans la vie active, suis-je bien préparé ?

Diplôme en poche, vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher un job ? Il vous faut rédiger un plan d’actions.
Voici quelques conseils et pistes pour agir efficacement :

Votre CV :

Il faut garder à l’esprit :

  • qu’un recruteur ne va consacrer qu’1mn30 (en moyenne) à la lecture d’un CV + lettre de motivation.
  • que vous aurez autant de remarques que de lecteurs !

Avant tout, un CV doit être clair, aéré, synthétique et cohérent. Il ne doit pas tout dire et doit mettre en avant votre objectif (poste recherché, compétences principales...) et vos expériences (stages, jobs, projets menés à l’école ou en dehors…).
L’objectif d’un CV et d’une lettre est de donner envie au recruteur de vous rencontrer.

Faîtes un test « 90 secondes montre en main » avec une personne de votre entourage : à la lecture de votre CV, que retient-il des grandes lignes de votre parcours et de votre champ de compétences ?

 

Votre lettre de motivation :

Elle n’est pas une redite du CV. C’est un « espace d’expression » qui vous est offert pour expliquer au recruteur les éléments du poste qui ont attiré votre attention et qui vous motivent vraiment…

Montrez votre valeur ajoutée par rapport à un autre candidat, soyez très concret (chiffres, etc.) et suscitez la curiosité.
Et attention à l’orthographe, c’est souvent rédhibitoire !

N’oubliez pas de relancer l’entreprise 8 jours après votre envoi. Cette preuve de votre motivation vous permettra peut-être de décrocher l’entretien.

 

Candidater, ce n’est pas tout…

Dans une recherche d’emploi, il est vital de ne pas se contenter de postuler à des offres… De nos jours, beaucoup de postes à pourvoir ne passent pas par des annonces. C’est ce qu’on appelle le « marché caché », et c’est la raison pour laquelle « il faut se faire connaître » et cultiver sa curiosité.

Chaque jour appelle son lot d’actions et d’initiatives comme par exemple :

  • faire un état du marché de l’emploi sur le poste voulu (ouvert et caché)

  • s’inscrire sur des sites spécialisés de recrutement (APEC, Pôle Emploi, Keljob, Cadremploi, mais aussi d’autres sites plus segmentés…)
  • mettre en place une veille sur le type de poste et les secteurs recherchés
  • démarrer du réseautage ciblé (prise de contact et de RDV pour rencontrer des professionnels, pour connaître et se faire connaitre du marché caché…)
  • revoir sa présence en ligne sur les réseaux sociaux professionnels pour nouer des contacts
  • participer à des événements en rapport avec son objectif professionnel (séminaires, conférences, salons, webinars…)
  • se faire une première expérience avec de l’intérim et/ou des CDD…

Vous pouvez aussi analyser comment se passe votre recherche d’emploi : avez-vous des 1er entretiens ? Arrivez-vous à passer au « second » entretien ? Comment se passent vos entretiens ?

Si vous n’avez pas d’entretiens, il est primordial d'en rechercher la cause : CV insuffisamment « vendeur », les postes ciblés ne sont pas les bons…

Si à l’issue d’un ou de plusieurs entretiens votre candidature n’est pas retenue, il convient d’appeler le recruteur pour en connaître les raisons.
Votre démarche doit être très ouverte « pouvez-vous me donner des conseils pour la suite de mes recherches ? ».
Si vous avez passé des tests, le recruteur doit vous en faire une restitution.

Vous souhaitez en savoir plus sur nous ?
Vous avez besoin d'un expert pour votre projet ?